Vous êtes fauchés? Vous vous ennuyez grave? Heureusement les amis sont là, et certains peuvent vous apporter plein d'avantages. Le truc c'est de bien les choisir, par exemple pour dîner à l'oeil, toujours avoir sous le coude le pote "militant d'un mouvement politique". Ben oui, quand on est militant, on profite du système, nottament en se faisant inviter à dîner par différents ministres. Ca en jette quand même plus pour sortir le costume, que d'aller à un entretien de stage, non? C'est ce qu'il s'est passé hier soir, alors suivez le guide de l'incrust!

20h: vous avez fait pêter le costume, et les lunettes de soleil de rigueur même si il fait nuit dehors. Vous ne savez pas trop encore à quoi vous attendre, mais vous savez qu'il faut éviter le jogging.

photo_0014

Invit', lunettes, clés de voiture... nous voilà fin prêts

Vous traversez Paris pour vous rendre près des Invalides. Rue de Varenne se trouve le ministère de la Fonction Publique, situé dans l'Hôtel de Castries, une superbe résidence avec jardins et bassins réminescence d'une époque monarchique, en plein coeur de la capitale. Magnifique! Malheureusement les places sont chères dans les rues alentours, et les camions de flics sont légions. On va donc éviter de se garer n'importe où, et puis, le parking de l'Hôtel de Castries, c'est même pas la peine (on est pas dans Jackass quand même!). Par contre, celui du ministère de la Chasse et de la Pêche, juste à côté, est assez open space. C'est bon à tenter! Là la technique, c'est la confiance en soi. A cette heure là, y a plus personne, sauf le type en charge de la sécurité dans le hall. Ne tentez pas d'esquiver: vous vous garez, vous sortez l'invitation au dîner (qui a lieu dans un autre ministère mais bon, on est pas à ça près), et vous allez à l'encontre du gentil monsieur en noir avec votre plus beau sourire. Là, vous expliquez que vous êtes invités par Monsieur le Ministre de la Fonction Publique à dîner, vous montrez l'invit' pendant environ 1 seconde, et vous précisez l'air ennuyé que vous êtes déjà bien en retard... ça marche! Le type, qui sait pas trop quoi faire et qui connaît même pas le type dont vous lui parlez, est d'accord pour que vous laissiez votre voiture sur le parking officiel du ministère dont il a la garde... le hic, les grilles fermeront à 22h. Là c'est vous qui êtes mal barrés si vous voulez pouvoir rentrer chez vous. Il faut donc trouver une autre place... bon finalement on la trouvera juste à côté dans une petite rue.

photo_023

Le Ministre Christian Jacob nous reçoit chez lui

20h50: vous avez 20 minutes de retard, mais c'est pas grave, ça fait de vous quelqu'un qui est très occupé et pour qui ce genre de dîner n'est pas une priorité (ben oui, votre priorité, c'est la côte boursière de l'aluminium à Tokyo à 20h45). Vous grimpez à l'étage, où vous tombez nez à nez avec une bande de vieillards sortis de l'hospice. On sent que les jeunes s'intéressent à la politique! Par contre, on va éviter la provoc, rangeons les lunettes... un verre de champagne et quelques petits fours plus tard (ça y est, l'incrust à commencé), nous allons voir les plans de table. Nicolas, que j'accompagne, se trouve Table n°4, mais, bien évidemment il n'y a pas mon nom. C'est là qu'il faut feinter. Après avoir serré longuement la main du Ministre avec un grand sourire (bien qu'il ne sait absolument pas qui vous êtes), vous interpellez le maître d'hôtel pour signaler qu'apparemment une place à votre nom manque à l'appel... bien que vous aviez appelé la veille pour demander à amener une connaissance et qu'"on" (vous ne vous souvenez jamais du nom) vous avait dit "oui, aucun problème" (les mots qui tuent, en plus c'est totalement invérifiable). Résultat, on vous rajoute un couvert, et à 21h, vous êtes assis à table à écouter le discours du Ministre sur le CPE (et surtout à admirer les magnifiques assiettes et les dorures sur les murs). Très drôle: chaque phrase du Minsitre est ponctuée par des hochements de tête des convives autour de nous, même quand ils ne comprennent pas ce dont il est question.

photo_003 photo_0041
photo_0052 photo_0061

Vous prendrez bien un petit Big Mac par la suite?

21h-22h45: les plats se succèdent. Bon, c'est de la haute gastronomie, donc forcément, la taille des portions est inversement proportionnelle à la qualité du produit. On ne va donc pas à ce genre de soirée pour TROP manger, mais pour BIEN manger, et surtout, manger gratis dans un joli cadre. Et pour se faire de jolies photos à montrer à sa famille (du genre, "tu vois maman, je connais le ministre, c'est un copain!").

photo_0092

Ce soir, c'est... c'est pas soirée Disco en tout cas!

Bon, bien évidemment, on ne peut pas être gagnant sur toute la ligne, et il faut nécessairement passer par les discussions politico-culturelles-jeracontemavieàlacampagne avec ses voisins de table, de plus en plus bourrés au fil du repas. Certaines prêtent néanmoins à sourire, et puis le reste du temps, on peut toujours se concentrer sur l'assiette!!! Mais ne vous attendez pas à parler du dernier Spielberg ou de vos dernières vacances en Floride, c'est pas le style. En fin de dîner, acceptez le cigare Monte Cristo et le digestif imbuvable. Ca en jette et si il faut en consommer une fois dans sa vie, c'est ici!

photo_0131

Même si vous êtes non fumeurs, ne refusez pas ce présent proposé par le majordome!

22h45-23h30: visite du ministère et surtout du bureau du Ministre, où l'on peut admirer les photos de son fils avec Chirac nottament. Y a pas à dire, ils se sont pas fournis chez Ikéa... à l'extérieur, les jardins sont superbes. Allez, pendant 15 minutes, vous pouvez vous prendre pour un homme politique (et ressentir ce que ça fait d'être un escroc, un magouilleur, de faire des fausses factures...)!

photo_019 photo_0211 photo_0241

Grandmath, futur ministre?

23h30: fin de la soirée. Au revoir aux militants, échange de (fausses) adresses emails, pose avec le flic du coin (pour la postérité!). Vous quittez enfin ce lieu mythique, théâtre d'une soirée de rêve qui vaut bien les 10€ de cotisations annuelle que vous payez (enfin, que votre ami paye lol). On commence sérieusement à penser s'inscrire à tous les partis, histoire de comparer leurs budgets gastronomiques... Tentés de vous joindre à nous?

menu_ministre1

Le menu, qui paraît toujours plus compliqué que la réalité...