Non, je ne révêle pas en exclusivité le nouveau single de "Romeo & Juliette 2: la résurrection". J'avais simplement envie de poser par écrit quelques idées qui me sont venues hier, et plus globalement ces derniers temps. C'est un sujet qui pourrait aussi s'apparenter à "qu'est ce que le bonheur" ou "qu'est ce que la réussite?", c'est un peu tout ça à la fois.

amour

Car pour moi aimer est notre véritable raison d'être à nous humains, notre but premier. Réussir sa vie, c'est avoir su aimer. Prenez une personne qui a tout réussi matériellement en fin de carrière, sans avoir connu ou réussi en amour, sa vie lui laissera comme un arrière-goût d'amertume et de regret. Prenez une personne qui a consacré sa vie aux autres, qui a donné et reçu de l'amour, et elle n'aura rien à regretter. Car l'amour donne les plus grandes satisfactions, laisse les plus grandes émotions, et c'est surtout la seule sensation durable. Pour ma part, si je devais prendre un exemple personnel, j'avais beau accumuler dans ma tête tous les moments fantastiques des deux dernières années, j'en arrivais toujours au même point: et alors? Qu'est ce que ça m'a apporté? Suis-je plus heureux aujourd'hui, ais-je avancé? La réponse est non. J'avais de beaux souvenirs en tête, j'étais conscient de ma chance, j'avais vécu plein d'émotions sur le moment, mais je restais en stagnation sur le plan personnel. Car construire ou avancer, passe pour moi automatiquement par l'amour, donner, recevoir, évoluer. Le soir, après avoir quitté mes amis, ou après être rentré de vacances, je retournais chez moi, seul. Sans avoir personne à qui parler. Oh parler oralement oui, bien sûr, mais parler du fond du coeur, ou partager ces moments de manière plus privilégiés, non. Les beaux moments s'évaporaient pour laisser place à la réalité, la réalité d'une profonde solitude émotionnelle, qui me rongeait et me freinait dans mon épanouissement (quoi que l'un ne va pas sans l'autre, il est difficile de plaire, d'aimer et se donner quand on ne se donne pas soi même un bon coup de pied au c**!).

Rappelez-vous comme l'amour passe avant tout le reste. Quand vous aimez, plus rien n'a d'importance: votre série TV préférée, tout comme les soucis de la journée, pouf! Envolés! Ca ne veut pas dire qu'ils n'existent plus. Car c'est encore mieux de partager cette série avec l'autre personne, et même si vous aimez, les soucis qui vous tracassent existeront toujours. Mais c'est là le miracle de l'amour, aimer est bien plus fort, procure bien plus de plaisir que le matériel, et donne une autre dimension à vos problèmes "insurmontables". Car vous n'êtes désormais plus seuls pour les affronter, et quoi qu'il arrive, quoi qu'il vous arrive, l'autre, lui, sera toujours là. Résultat: on a moins peur, on est moins vulnérable. L'amour est aussi l'émotion la plus durable: un plaisir, ainsi qu'un problème qu'il soit physique ou matériel, est souvent éphémère et ne saurait suffire à un épanouissement ou une totale détresse: une rupture peut provoquer une tristesse qui peut durer des mois voire plus, et un bel amour peut, lui, durer... une vie!

C'est fou la force qu'on peut puiser dans l'amour. Comme celui-ci nous fait découvrir des réserves insoupçonnées, sans doute parce qu'aimer incite à vouloir plaire, et donner le meilleur de nous-même. C'est pourquoi aimer n'est pas le seul but de la vie, nous avons tous notre destinée personnelle à accomplir et nos rêves à réaliser. Mais l'amour peut et devrait accompagner nos étapes les plus importantes, car c'est un formidable catalyseur. Il procure l'inspiration, l'adrénaline, la confiance en soi, l'optimisme. Alors, cultivons l'amour, sous toutes ces formes, car c'est le bien le moins cher ici-bas, le plus accessible (il n'y a pas de pénurie de produit lol ;) ) et surtout, le plus vital!

coeur

- I love you ! -