Cela tourne presque à la caricature. Dans chaque kiosque à journaux, les derniers numéros des magazines étalent leur couverture avec des titres bien accrocheurs - que dis-je, bien racoleurs! "La faire jouir en 5 minutes!" "Le point G expliqué par le Dr Bensoussan - avec poster géant!" "Coups d'un soir: vos pires expériences" "La faire monter au 7ème ciel: 25 trucs et astuces" "Sexe: plus de tabou".

esprit_femme glamour metropolitan

A croire que le sexe est une source de réflexion infinie, une science qui ne sera jamais totalement comprise, qui mérite d'être décortiquée encore et encore... A distinguer des articles cash, visant uniquement à faire fantasmer ou exciter, comme des nouvelles érotiques ou des photos de filles en bikini - ou moins ^^ -.

Pour moi? Le sexe est au choix: un moment de partage bien agréable; ou une fusion amoureuse entre deux êtres qui s'aiment. Tout le reste me paraît superflux et vraiment bien inutile. Alors quand je tombe sur des articles prodiguant conseils, témoignages, idées, analyses de spécialistes, je rigole doucement: sommes nous à ce point des assistés?

jeune_et_jolie_magazine marie_claire 20_ans

Ais-je besoin de lire les fantasmes inavoués de Chantal B. 36 ans, bibliothécaire, pour trouver l'inspiration et connaître mes envies? Dois-je absolument me taper un schéma corporel intime détaillé, pour savoir où se trouve l'entrée? Le pire, c'est que les journalistes trouvent encore des idées pour faire des articles non redondants. Pourtant, depuis que le magazine Jeune et Jolie a été lancé, j'imagine que les filles savent désormais comment reconnaitre si "Jules a craqué pour elle" (à priori si il est pas trop con il leur a dit). Ah mais peut-être ne savent-elle pas encore comment "deviner que cette nuit, c'est la bonne!". Hem...

Le pire à travers tout ce qu'on lit dans ces magazines (féminins comme masculin), c'est le côté sexiste qui finit par transparaitre et met mal à l'aise. Le sexe apparaît presque comme un concours de compétences, un match. Un besoin de se faire flatter, d'impressionner, ou de prendre son propre pied en solo. Les femmes donnent de vieux conseils ringards aux mecs comme si ils étaient tous puceaux, les mecs prodiguent des conseils pour battre des records bidon ou dénicher la faille d'autrui ("comment savoir si elle simule?" "si elle vous trompe?") Attention on n'osera bientôt bientôt plus oser aller vers les filles (ou elles vers nous), de peur de décevoir! Sans compter qu'on a aujourd'hui l'impression de devoir faire Bac+5 pour pouvoir coucher et donner du plaisir, ou que tromper son prochain devient presque une banalité quotidienne.

fhm h_for_men

Féminins ou masculins mais tous un point commun...

La meilleure façon d'apprendre le sexe, c'est de pratiquer tout simplement, sans se prendre la tête sur ce qui est bon ou pas, ce qui se fait ou non. Et de comprendre qu'il n'y a pas d'échec, chaque relation est juste différente, chaque partenaire est différent. Pas besoin de lire les témoignages d'autrui pour savoir ce dont on a envie, et pas besoin de stratagèmes pour y arriver: le dialogue, l'excitation et surtout un partenaire curieux qui est sur la même longueur d'onde, devraient être les seuls et uniques ingrédients d'un moment réussi. C'est quand même drôle de comparer l'aspect apparemment compliqué de la chose, qui demande énormément de préparation, avec la simplicité du moment quand on se retrouve à deux en tête à tête. Un moment qui n'est finalement que source d'amusement et de bien être ni plus ni moins! Et ceux qui en espèrent plus n'ont visiblement rien compris.

Mais bon, il ne faut pas nier que ce sujet attise la curiosité et fait vendre... quel que soit le fond du contenu d'ailleurs, nous lisons les yeux grand ouvert, en ayant la fausse impression d'apprendre quelquechose. D'un côté c'est triste et limite pitoyable parfois, de l'autre il faut bien reconnaitre que ce sujet est universel et intéresse (presque) tout le monde... moi le premier ^^ ! Et puis, ça me fait bien rire.

cosmo

Oh oui je veux savoir la vérité! :)