affiche_coco

Coco, un quadragénaire d'origine marocaine ayant fait fortune en France, a l'habitude d'"éclater" ses invités à chaque soirée qu'il organise. Et cette fois, il souhaite faire la plus grande fête jamais vue pour la Bar-Mitsva de son fils, le "top du top", même si cela va à l'encontre des convictions de sa famille proche...

Alors Coco en sketch, on connait, ça dure 6 minutes et c'est vraiment drôle. Mais en film d'une heure trente, ça donne quoi? Premier constat, Gad s'en sort pas mal, il arrive à étayer ses personnages suffisamment pour créer du contenu sans que ça paraisse forcé. Et ces dialogues et jeux de mots dont il est un maitre sur scène, se retrouvent disséminés au cours de l'histoire de façon savoureuse. Maintenant, on ne peut s'empêcher de trouver le film un peu long... car la trame s'amincit au fur et à mesure. Passés les débordements d'idées folles proposées par un Coco surexcité, on arrive à un mur, qui sonne creux. Pas de réel suspens, d'animosité, de problème à résoudre. Quand au point d'orgue du film (LA soirée), on en profitera pas vraiment, pour finir le film sur une note intimiste légèrement abrupte même si rafraichissante.

Coco n'est donc pas la comédie de l'année c'est sûr, mais une transposition correcte d'un sketch de café-théatre, qui vous provoquera bien quelques sourires. Et puis mince, c'est Gad quoi!