affiche_cine_du_film_incognito

Incognito est une bonne surprise: voilà un rare film qui est meilleur que sa bande-annonce!

Quand un ancien contrôleur de la RATP devenu nouvelle star de la chanson, tombe par hasard sur un ancien pote revenu d'Inde qui avait écrit tous ces tubes, il décide de camoufler sa célébrité pendant trois jours. Pour cela, il redevient "pauvre" et demande à son vieil ami squatteur et looser, d'endosser l'habit du riche propriétaire qui l'héberge... celui-ci compte bien en profiter!

La star, c'est Bénabar, reconverti pour le coup en acteur et ça lui va plutôt pas mal pour un coup d'essai. Le looser c'est bien sûr Dubosc, qui marque le coup et les esprits sans pour autant tenir le premier rôle. A eux-deux, ils forment un tandem agréable et complémentaire, qui ne fait pas d'ombre aux autres acteurs du film, ni son histoire. En bref, tout concorde, qu'il s'agisse des seconds-rôle et des caméos, des dialogues savoureux, des gags de situation et de la trame principale.

Après certains films très (trop?) mis en avant et au final décevant, Incognito était plus discret, et au final, bien plus réussi. Pour le moment l'un de ceux qui m'a le plus fait rire cette année!