missio

C'est la saison des comédies françaises on dirait... cherchant une bonne tranche de rigolade à un horaire décent, j'ai donc entraîné Neznez (de force) voir Le Missionnaire. Contrairement à ce que le titre laisse supposer, inutile d'être un catho convaincu et pratiquant pour se laisser tenter: le film raconte l'histoire de Mario, fraîchement sorti de prison et obligé de se faire passer pour un jeune curé, afin de se terrer quelques jours au fin fond de l'Ardèche.

On a donc là le schéma classique du type dans un rôle à contre-emploi, trompant son entourage, et déclenchant quiproquos, cocasseries et autres facéties inhérentes au genre. Le rôle du Missionnaire étant porté par Bigard, on aurait pu craindre un film très lourd et vulgaire. Mais heureusement, une fois habitués à son jeu monocorde quelque peu irritant, on se laisse prendre par l'histoire, qui révêle quand même quelques belles scènes comiques (la "négociation" du prix de bijoux volés, entre la Mafia et le frère de Mario - vrai curé de son état -, est à pleurer de rire) et une ambiance bon enfant, cliché du film populaire par excellence (ce qui explique que le film se rétame à Paris mais marche bien ailleurs).

Soyons honnête, Le Missionnaire c'est plutôt du niveau d'un bon téléfilm de TF1 que d'un grand film. Mais on s'y amuse vraiment, passées les quelques longueurs du début.