DSC00329

Oui je sais ça fait bien longtemps que je ne chronique plus les films que je vais voir au cinéma... mais voilà, il fallait s'en douter, This is it est passé par là, et fan de Jackson comme je le suis, je ne pouvais pas passer à côté.

D'autant que le film est excellent. Certaines critiques américaines semblent être passées totalement à côté de l'idée, en s'attendant à un documentaire sur l'homme, sa vie tourmentée, ses écarts... mais This is it, ce n'est rien de tout cela. Ce genre de long-métrage viendra sûrement (dans une version cinématrographique vraisemblablement loin de la vérité), mais comme le précisent les premiers mots venant à s'afficher sur la toile, ce film-ci est fait "pour les fans". C'est l'oeuvre la plus proche de ce qu'aurait dû représenter la tournée de Michael à Londres, un ticket pour le premier rang, où le spectateur devient témoin anonyme, espion des répétitions générales du concert du même nom.

Il se dit que ces images étaient prévues pour demeurer privées, à la demande de Michael pour ses archives personnelles. Mais au-delà du débat sur le côté commercial de l'événement, on ne peut que se réjouir qu'elles aient été diffusées au monde entier. Car le film montre, que dis-je, réhabilite Michael aux yeux des gens: près de quinze ans après sa dernière tournée, on ne pouvait le trouver plus en forme, que ce soit au niveau du chant ou de la danse. Certes, il n'est pas aussi précis que durant un vrai show, mais n'oublions pas qu'il s'agit là de simples répétitions, loin d'être calibrées au millimètre. Ce à quoi nous assistons est donc d'autant plus inouï, car malgré sa maigreur apparente Michael court, saute, se tortille et se déhanche avec la souplesse et le dynamisme d'un jeune de 30 ans. On regrettera de ne pas le voir faire son Moonwalk entièrement: malheureusement, il semble que certains morceaux n'aient été filmés qu'une seule fois, comme c'est le cas de Billie Jean. Choix qui prend une tournure légèrement morbide quand on s'imagine que ce furent sans doute les dernières chansons répêtées avant le décès du chanteur (certaines images ont été filmées trois jours avant la mort de Michael).

this2

Et c'est finalement le plus poignant dans le film: imaginer que Michael répête, se donne à fond en perfectionniste qu'il est, sans savoir qu'il ne verra jamais le résultat final de ses efforts. L'entendre dire "je dois me préserver pour le jour J... ce n'est qu'un aperçu... on veut que le public voit des choses inédites, les transporter ailleurs", tout ceci est très émouvant. Les solos de la star chantant en live pendant 70% du film, finissent de nous transporter ailleurs, dans le monde de Michael Jackson, revenu parmi nous pendant près de deux heures.

En sortant du cinéma, la tension est là, la gorge est nouée. Michael n'est plus des nôtres à présent, mais nous avons presque pu le toucher. Les images diffusées sont certes exceptionnelles, rares et belles, mais bien sûr rien ne vaudrait qu'il soit encore parmis nous, en plein milieu de sa tournée événement. A vrai dire, nous n'avons pas tellement le choix. Alors que vous soyiez fan ou non, je conseille à tous de courir voir This is it. C'est un film testament, un plongée unique dans un processus de création, un documentaire making-of d'une oeuvre qui n'aura jamais vu le jour. Et c'est l'occasion pour la nouvelle génération de redécouvrir quelques un des plus grands tubes de tous les temps, interprétés par leur créateur comme à la grande époque. Finalement, quand le film se finit on peut pousser un soupir de soulagement. Cette fois ça y est, nous avons vu Michael montrer de quoi il était encore capable, avec une sortie digne d'un artiste de son rang. Il ne méritait rien de moins...

Le deuil est fait et il peut partir tranquille, nous ne l'oublierons jamais.

this