15 février 2008

(Film) PS: I love you

Ah rien de tel que la St Valentin pour se faire une comédie romantique au ciné ^^ enfin, même si le mot "comédie" là dedans est un peu en trop, car on peut pas dire qu'on rigole beaucoup avec PS: I love you. Holly (Hillary Swank) et Jerry (Gerard Butler) forment un couple uni. Lorsque Jerry disparaît à 35 ans pour cause de tumeur au cerveau, la vie d'Holly s'effondre... sa période de deuil revet néanmoins un caractère des plus original quand elle se met à recevoir des lettres de Jerry, qui lui a concocté avant de... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2008

(Film) John Rambo

Il revient... et il n'est pas content!! Dans ce quatrième opus, Rambo s'attaque cette fois aux méchants mercenaires de Birmanie, pour délivrer un groupe d'humanitaires américains tenu en otage. Si le résumé ci-dessus est si court, c'est qu'il faut avouer que le scénario de ce Rambo 4 est des plus simplistes. Car le message est ailleurs: il faut tout faire pêter! Dont acte. Corps en charpie, décapitations, mutilations et tortures en tout genre... quand Rambo se bagarre, il ne fait pas dans la dentelle et le film, qui se veut... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2008

(Film) Astérix aux Jeux Olympiques

C'est bien à reculons que je suis allé voir ce film... étant parti pour voir JUNO qui, malheureusement victime de ses superbes critiques, était complet. Astérix étant le seul film du cinéma commençant à la même heure, j'ai pris place dans la salle légèrement à contrecoeur. Ce troisième volet d'Astérix a été laminé par les critiques et on comprend pourquoi. Après l'excellentissime Mission Cléopatre, les producteurs ont soit-disant voulu revenir aux racines... pourtant la recette ne fonctionne pas: c'est un film pour enfants de... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 22:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 février 2008

(Film) Cloverfield

Longtemps précédé d'un buzz médiatique conséquent, le nouveau film produit par JJ Abrams était sans nul doute l'une des curiosités de ce début d'année, à ne pas manquer. La bande-annonce et l'affiche laissaient plâner le mystère... au final Cloverfield n'est certainement pas un événement bouleversant le cinéma d'aujourd'hui. Mais c'est une relecture originale et efficace du film catastrophe classique. 23h30: une bande de copains fête dans un loft new-yorkais le départ à l'étranger de l'un des leurs. Tout ceci est capturé grâce... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 21:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 janvier 2008

(Film) Enfin veuve

Anne-Marie ne supporte plus son mari et vit une double vie depuis deux ans avec un amant (Jacques Gamblin). Quand son époux meurt prématurément d'un accident de voiture, la jeune femme se croit enfin libre de rejoindre celle qu'elle aime. C'est sans compter sur sa famille proche, débarquée pour l'occasion et bien décidée à rester à ses côtés... Anne-Marie se retrouve alors prisonnière. D'un sujet au premier abord grave, Isabelle Mergault a réussi à tirer une comédie légère, qui ne verse jamais dans les bons sentiments. Tout est... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2008

(Film) La chambre 1408

Inspiré de la nouvelle de Stephen King, La Chambre 1408 met en scène John Cusack au prise avec ses démons intérieurs, piégé dans une chambre d'hôtel "hantée" de New-York. Sans être vraiment effrayant à proprement parler, ce film distille quelques séquences chocs et éprouvantes, parallèlement au cauchemard croissant vécu par notre héros. Cet écrivain spécialisé dans les fantômes et éléments surnaturels (mais qui n'y croit pas) devra s'ouvrir au doute: les événements se produisant dans cette chambre, sont-ils illusion,... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2008

(Film) Into the Wild

Inspiré d'une histoire vraie, Into the Wild est un road trip personnel au coeur de la nature, à la rencontre de personnages marginaux qui façonneront à leur manière la vision de la vie du héros. Celui-ci a 22 ans quand il décide de tout plaquer après avoir reçu son diplôme universitaire. Promis à un brillant avenir, Christopher fuit pourtant sa famille du jour au lendemain, abandonne argent, voiture et tout confort matériel, en quête de simplicité, d'une recherche de soi, et d'appropriation du monde et la nature qui l'entoure.... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 18:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 janvier 2008

(Avant-première) Benjamin Gates et le livre des secrets

Je me faisais une joie de découvrir la suite des aventures de l'Indiana Jones du XXIème siècle au cinéma. Le premier opus "Le Trésor des Templiers" m'avait relativement emballé à défaut d'espoustouflé, et depuis son annonce j'étais impatient de percer les secrets de ce "Livre", deuxième opus de ce qui s'annonce une nouvelle franchise lucrative pour Disney. Et bien que dire de plus que je suis extrêmement déçu. Dommage pour mon premier film vu cette année... Tout commence bien mal avec un scénario assez... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 22:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 décembre 2007

Ciné: Best (and worst) of 2007

51 films différents vus au cinéma, dont certains plus d'une fois (Enchanted x 3, Transformers x 3, Ratatouille x 3, Je suis une légende x 2, POTC3 x 2...) Merci la carte Gaumont! Qui dit film dit "critique" qui suit rapidement sur ce blog. Vous remarquerez que je ne donne jamais de note, afin de vous pousser à lire les articles dans leur intégralité ^^ Et puis je me vois mal juger un film: je préfère donner grosso-modo le ton, en laissant à chacun le soin de juger par la suite. Sur ce, voici en tout mon classement pour... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 19:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 décembre 2007

(Film) Je suis une légende

Spectaculaire. Voilà le premier mot qui me vient à l'esprit en repensant à Je suis une légende, dernier blockbuster en date avec Will Smith. La vision d'un New-York déserté et laissé à l'abandon après la propagation d'un virus fatal, vaut à elle seule l'achat d'un billet (ah ces panoramiques de Manhattan totalement vides, silencieux, où la nature reprend ses droits *bave*...), et représente d'ailleurs la seule véritable originalité de ce "Fils de l'homme" version sci-fi. Car derrière ce packaging deluxe, se cache une... [Lire la suite]
Posté par Grandmath à 22:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]