break_up_2006_poster_0

Ce film a été le succès surprise du printemps 2006 aux USA. Annoncé comme une comédie délirante, j'ai été surpris qu'il n'en fut rien...

Gary et Brooke habitent ensemble et semblent filer le parfait amour (du moins c'est l'impression que donne le générique qui résume leurs quelques années de relations en une poignée de minutes). Mais un soir, une dispute, des mots de trop, et c'est l'eau qui fait déborder le vase, posant le couple au bord de la rupture après s'être échangé leurs quatre vérités. S'ensuit alors une cohabitation difficile, où se mêlent jalousie, tristesse, provocations, incompréhensions etc...

Comme ça, ça n'a pas l'air très gai non? Et ça ne l'est pas. Si La Rupture aborde le sujet légèrement, le fond, lui est très sérieux. Et si le film démarre dans les rires, il se finit dans les larmes. L'approche réaliste du couple en crise qui tente de surmonter ses difficultés est intéressante... on est loin de la comédie romantique classique, où nos héros se découvrent, se cherchent, et se retrouvent après les difficultés. Ici l'on assiste à la déchirance d'un couple, qui tente finalement de se retrouver ou d'y croire... mais y arrivera-t-il?

Vince Vaughn et Jennifer Aniston forment un couple crédible, auquel on ne s'attendait pas forcément. Après avoir joué des rôles purement comiques (Starski et Hutch, Serial Noceurs, Dodgeball), on est surpris du jeu plus atténué de Vince Vaughn. Son personnage est sympathique, mais ne provoque pas l'hilarité dans le film comme à son habitude. Il est plus posé, plus sincère. Ici, ce sont les seconds rôles qui prêtent à rire, ceux qui subissent la crise de leur couple d'amis. Jennifer Aniston incarne bien la fille qui se cherche après avoir décidé de rompre... elle se pose des questions, tente de rendre son petit ami jaloux, cherche à comprendre ce qu'il pense, puis à lui tendre la main ou des perches... avant de devoir prendre enfin une décision en fin de film. Evidemment, cela créé des situations qui prêtent à sourire, quelques quiproquos comiques et des dialogues savoureux (les scènes de dispute, qui malgré leur caractère triste, sont souvent très drôles).

Au final, on obtient donc un film différent de ce qu'on était venu chercher. On obtient une leçon de vie plutôt réaliste, qui tend à refléter les aléas de la vie, tels qu'ils peuvent nous arriver à tous (les causes de leur mal-être raisonneront pour tous ceux qui ont du un jour se séparer). Quand à la fin, elle est réaliste et laisse une porte ouverte. Comme si la suite de cette histoire, toute intime qu'elle soit, ne nous regardait plus.