VERY_20BAD_20TRIP

Du réalisateur Todd Philips, on ne pouvait attendre que du bon (Starsky & Hutch, Road Trip). Ce réalisateur, jusque là méconnu, a un sens inné de l'humour absurde, potache et intelligent à la fois, car bien écrit et bien interprété. Il maitrise le second degré, les clins d'oeil et les détails d'arrière-plan qui rendent ses films plaisant à voir et revoir dans la durée, et qui leur donne un énorme capital sympathie. Avec Very Bad Trip, Todd s'est définitivement fait un nom dans le cinéma comique américain. Le carton est là, et il est mérité.

4 potes partent en week-end à Vegas pour un enterrement de vie de garçon. Après une nuit de folie, 3 d'entre eux se réveillent, complêtement amnésiques de leur soirée. Leur suite royale est à sac, et leur meilleur ami a disparu alors qu'il doit se marier 24 heures plus tard. Commence alors une course contre la montre pour comprendre les événements qui se sont produits et faire bonne figure au mariage du lendemain, ce qui est loin d'être gagné...

Very Bad Trip, c'est évidemment la comédie au sujet évident mais encore fallait-il le traiter comme il faut. Une virée à Vegas qui tourne au délire. Tout y passe, les prostituées, les mariages-minute, les hôtels et casinos, les règlements de compte, les stars, l'alcool et la débauche. Ingrédients parfaits pour une comédie trash et survitaminée, menée de main de maître par 4 acteurs au top de leur forme qui nous donnent une seule envie: faire partie de leur bande! Depuis le mafieux homophobe qui n'est pas loin d'être une copine lui-même, le "gros Jésus" qui regarde les enfants avec insistance, jusqu'au générique de fin montrant une fellation en plein écran à plusieurs reprises, Todd Philips pousse dans le politiquement incorrect sous couvert de nous faire marrer. Ca passe comme une lettre à la poste, et on en redemande! Very Bad Trip est donc votre buddy-movie de l'été, à ne pas manquer!