J'ai quasiment eu toutes les générations de console, depuis la première NES des années 80 (avec Rob le robot, vous vous souvenez? ;) ) à la Game Cube en passant par Game Boy, Super Nes, N64... (je suis pas encore à la Wii, de toute façon je ne l'ai pas réservé, alors ça me pâraît chaud de l'avoir...) et de façon générale, quasiment toujours Nintendo. Même si j'ai fait de légères incartades avec la Megadrive un temps, ou bien la Game Gear... j'achetais les magazines, je dévorais les émissions comme MicroKids ou Télévisator2, j'écumais les Scoregames ou Micromania, je passais des heures au Jouet Club du coin pour jouer sur des stands de présentation. Noel, mes anniversaires et même les branlées parentales que je me suis prises, ont été souvent rythmées par les jeux vidéos. Pourtant, ma passion pour celui-ci s'est bien érodée avec le temps: si au début j'avais une trentaine de jeux sur Nes, je me retrouve avec environ 8 jeux sur Game Cube, auxquels je ne joue quasiment jamais. Pire, j'ai revendu ma Game Boy Advance à peine trois semaines après l'avoir acheté. Quand à la DS, ben... je ne l'ai pas et elle ne m'attire pas plus que ça. Le double écran, le stylet: ça ressemble plus à du Palm Pilot qu'à une console.

video_games

J'ai comme l'impression d'avoir décroché à l'arrivée de la 3D. Au moment où les constructeurs se sont mis à populariser le jeu vidéo auprès de tranches d'âges plus âgées, j'ai moi-même perdu l'intérêt que j'avais pour ce type de loisirs. Peut-être que j'attendais du jeu vidéo une simple partie de plaisir, me permettant d'avancer, de niveaux en niveaux, de gagner courses sur courses: je me souviens encore de parties endiablées sur Tortues Ninja, les Super Mario, mais aussi Double Dragon, Virtua Racing, Street Fighter 2, Mario Kart... Quand nous sommes passés à la 3D, les mondes sont devenus infinis, les parties rallongées, et la direction de plus en plus floue: où avancer? par où aller? à quoi sert le 46ème bouton derrière la manette?... Je crois n'avois jamais atteint le quart de Zelda: ocarina of time sur Nintendo 64. Peut-être que je n'avais pas la patience requise, tout comme celle nécessaire pour mener à bien des jeux de stratégie (beuurk), ou de construction. C'est aussi cette impatience qui fait que je n'accroche pas du tout aux nouvelles générations de jeux type Nintendo DS, mêlant réflexion, stratégie, simulations... A une exception près: j'adore des jeux comme Roller Coaster Tycoon, mais ceux-ci relèvent plus d'une passion personnelle que du simple jeu vidéo: j'adore les parcs d'attraction, je me devais d'accrocher à cette collection. Tout comme je suis allé jusqu'au bout de K2000: the Game, uniquement parce qu'il était basé sur ma série fétiche (alors que techniquement, c'était un peu une daube).

Nintendo_World_Championships_1990_1 Dragon_Ball_Z___Super_Butoden_2__J__001

Ca c'était du jeu ;)

L'avênement de la 3D concorde également avec l'explosion d'internet dans nos contrées, et le DVD. Ceci a joué un rôle significatif dans mon désintérêt du jeu vidéo, et même de la télé. Je me surprends à préférer rester connecté avec le monde de manière interactive. Internet m'apparaît comme une source d'informations illimitée en temps réel, un espace permanent de communication avec les autres, un outil de créativité relayé par les nombreuses possibilités multimédia de l'ordinateur qui l'accompagne... quid du jeu vidéo sur PC me direz-vous? Bah c'est pareil voir pire, je ne joue jamais sur PC, les temps de chargement, d'allumage de la machine sont trop longs, il faut une configuration adaptée ce qui n'est pas toujours le cas, et jouer au clavier ou configuer des manettes externes, c'est pas du tout mon truc. Non, le jeu pour moi doit rester dans le salon, c'est nettement plus convivial. De toute façon, l'évasion procurée par le jeu vidéo, je la retrouve dans les films et les dessins animés, plus jolis au demeurant lol. Les sensations fortes, je les retrouve dans les parcs d'attraction, plus dans des jeux comme Dragon Ball Z (longtemps un de mes titres fétiches).

Difficile d'expliquer donc réellement cette évolution. Je reste sans nul doute nostalgique de certains jeux, que je retrouve avec plaisir quand j'en ai l'occasion: Indiana Jones Trilogy ou Super Mario All Stars sur Super Nes, Super Tennis, la série des Sonic... j'aime toujours autant me faire quelques parties de Mario Kart 64, Wave Race et autres... j'aime les jeux basés sur des franchises qui me plaisent (Legend of Zorro, les James Bond, Spiderman...) et je me surprends à bien m'amuser (quand on est plusieurs sinon je ne joue jamais seul) avec des shoot'em up 3D récents comme True Crime NYC ou True Crime Los Angeles: quoi que j'amuse plus à me ballader en ville librement et faire plein de conneries, que je ne cherche à remplir véritablement ma mission. Mais généralement, j'ai du mal à rester longtemps concentré sur un jeu vidéo. Le temps de la manette a bien passé, reviendra-t-il? Peut-être avec mes enfants. Aujourd'hui pourtant, la Wii semble proposer un concept beaucoup plus interactif et ludique que les dernières consoles, avec des jeux qui pourraient coller avec mes nouvelles envies... à voir donc, ce n'est certainement pas une priorité, j'attends de voir comment s'étoffera le catalogue, quoi qu'il en soit, j'imagine que ma prochaine console restera Nintendo. En attendant, quand l'envie me prends, j'ai toujours quelques vieilles consoles sous le coude et elles m'accompagneront si je venais à déménager: au cas où....

video_games_lg