sept11Ce matin là, je suis, ironiquement, dans l'avion... je reviens avec PM de Floride où je viens de passer ma première semaine à Walt Disney World, et vers minuit, on survolait justement Manhattan! (quand j'y repense, ça fait froid dans le dos)

C'est vers 15h heure française que les premiers échos de la catastrophe américaine se font entendre. Je me souviens parfaitement bien de la trainée de poudre: alors qu'on est rentrés depuis deux heures à la maison, tout commence par un coup de fil de ma tante, qui a entendu aux infos qu'un "avion était tombé sur la Maison-Blanche" (bonjour la déformation d'informations!). Ca me paraît un peu gros, et ma tante ayant l'habitude de dramatiser un peu ce qu'elle raconte, j'en souris presque, me disant qu'elle s'est emmêlée les pinceaux.

C'est quelques minutes plus tard en allumant la télévision, qui interrompt alors ses programmes pour des flashs spéciaux, que je me rends compte qu'il y a quelques chose de pas normal. Les images montrent un World Trade Center en feu et Manhattan sous un nuage de fumée, les journalistes évoquant un crash aérien. Je reste presque incrédule, on se croierait dans un film catastrophe et pourtant, tout est bien réel. De mémoire, je ne me rappelle pas si j'ai assisté au crash du deuxième avion, mais je me souviens clairement des gens coincés là-haut qui se jettent dans le vide, et surtout l'effondrement en direct des deux tours. Les revoir après les années c'est déjà quelquechose, mais là face à nous, c'est à peine croyable, nous sommes alors tous en famille autour de la télévision, assistant à ce spectacle de désolation. Complêtement abasourdi, c'est avec une certaine fébrilité que j'écoute les commentaires des reporters impuissants et eux aussi désemparés, qui tentent pourtant de rester professionnels. Et on enchaîne avec le crash en Pennsylvanie, sur le Pentagone... la psychose est palpable, le pire étant que la cause de tout ça est encore inconnue: les journalistes ne font qu'évoquer les premières rumeurs d'attentat, et pour la première fois des noms à peine connus du grand public font surface et feront les gros titres pour les années à venir: Oussama Ben Laden, Al Quaida... une nouvelle ère s'ouvre, celui d'un monde ultra-sécuritaire teinté de paranoia, où chacun regarde son voisin de façon suspicieuse et où l'idée d'un monde tranquille et en paix devient de plus en plus utopique. 7 ans et plusieurs films plus tard, c'est aujourd'hui notre quotidien et nous vivons avec, mais je n'oublierai jamais que tout a commencé ce 11/09/2001.

Et vous, vous rappelez vous de votre 11 septembre 2001 (à part Zuzu évidemment, coincé pendant 3 jours à Disney World pour départs aériens annulés!) ?

sept112