goodmorning

Détrompez-vous, malgré ce que promet l'affiche, GME n'est pas une énième comédie romantique à l'anglaise! On en est même bien loin, même si le film garde cet humour et ce ton très décalé que je trouve pour ma part irrésistible.

Good Morning England est une sorte de film hommage. L'hommage à la musique (le rock et la pop), l'hommage à la libéralisation des moeurs, à la recherche de la liberté. C'est aussi un hommage périodique, puisque le film se situe à la fin des années 60, superbement reproduites. Richard Curtis signe là un film visiblement personnel, inspiré de sa propre enfance, quand il écoutait comme des millions d'autres citoyens britanniques, les radios "pirate" diffusant du Rock'n Roll en boucle, et menacées de fermeture par un gouvernement très rigide.

C'est sur l'une de ces radios-phares que se concentre Good Morning England, en suivant l'équipage très déjanté du Radio Rock, un bateau naviguant au large des côtes anglaises et émettant 24h/24 de façon illégale. A travers les portraits de ces jeunes passionnés de rock et de vies, rebelles dans l'âme, Curtis se fait plaisir sans se formaliser d'une structure carrée ou d'un scénario à rebondissements. Ici tout est dans les "gueules", les caractères, les relations d'équipage, l'amitié. Et grâce à un casting de choc (Philip Seymour Hoffman, Rhys Ifans, Bill Nighy...), la traversée est délicieuse ;) N'oublions pas la musique, élément essentiel de ce film très rock'n roll. Sélectionnés judicieusement par un réalisateur lui-même fan, les chansons sont des tubes de l'époque encore inoubliables aujourd'hui, et donnent au long-métrage tout son caractère, à la fois osé, décalé, parfois absurde et surtout si enjoué.

Alors embarquez si vous l'osez, Good Morning England est un film tout sauf commercial certes, mais gentillement délirant, à la bonne humeur communicative. Moi j'ai adoré.

england

L'étoffe des héros